Les plateformes de mise en relation pour les transmissions d’entreprises évitent la disparition de centaines de PME et la perte de milliers d’emplois par an

C’est le prix que paie l’économie de l’UE, étant donné que les entreprises renoncent tout simplement à leurs activités sans trouver d’acquéreur.

  • Selon les statistiques de la Commission européenne, l’Europe perd approximativement 150 000 entreprises – ce qui représente quelque 600 000 emplois – par an, et ce exclusivement en raison des inefficacités en termes de transmission d’entreprises.
  • Le nombre de transmissions à des tiers est en augmentation. Il devient de plus en plus important de faciliter la mise en relation des acquéreurs potentiels et des cédants d’entreprises, et de contribuer ainsi à la réussite de la transmission des entreprises au sein de l’Europe.
  • Grâce au projet EU4BT, 35 plateformes de transmission d’entreprises en ligne de 12 pays se sont engagées à respecter des normes de qualité afin d’augmenter le nombre de transmissions de PME réalisées dans de bonnes conditions au sein de l’Europe.
  • À Cologne, le 24 mai, 19 plateformes de mise en relation issues de 9 pays ont signé un ‘Code de conduite’ et se sont engagées à respecter des normes de qualité minimales.

Bruxelles, le 15 juin 2016 – Selon les statistiques de la Commission européenne, l’Europe perd approximativement 150 000 entreprises – représentant 600 000 emplois – par an, et ce exclusivement en raison des inefficacités en termes de transmission d’entreprises. La Commission européenne a également estimé que les transmissions d’entreprises touchent jusqu’à 450 000 PME et 2 millions d’emplois chaque année.

Chaque jour en Europe, des entrepreneurs ou des propriétaires d’entreprise souhaitent ou doivent transmettre leur société à un nouveau propriétaire. Si ces derniers ne peuvent pas le faire dans des conditions optimales (par exemple, en bénéficiant d’informations et de conseils fiables, mais également en passant par une plateforme efficace qui les aide à trouver l’acquéreur le plus approprié pour leur entreprise), cela entraînera une perte de richesses et d’emplois, ainsi que tout le drame social que cela pourrait impliquer.

« Notre principale mission est de garantir la croissance économique de l’UE, notamment en inculquant l’esprit d’entreprise et en renforçant notre structure économique, qui se compose essentiellement de PME », déclare Jean-Pierre Di Bartolomeo, Président de Transeo. « Par ailleurs, il est essentiel de leur permettre d’accéder à des solutions adaptées qui peuvent les aider à transmettre leur entreprise à un nouveau propriétaire dans de bonnes conditions ».

EU4BT, des plateformes qui améliorent la mise en relation pour les transmissions d’entreprises 

Le projet EU4BT intitulé « Engaging Users for Business Transfer » (engager les utilisateurs pour les transmissions d’entreprises) a mené la toute première étude européenne visant à déterminer des normes de qualité minimales pour toutes les plateformes de mise en relation actives en Europe. À cet effet, ce projet unique a impliqué 35 plateformes de 12 pays, issues aussi bien du secteur public que du secteur privé. Ces plateformes ont été sélectionnées, interviewées et invitées à discuter des résultats au cours de plusieurs réunions de groupes d’experts. Ainsi, cela a permis pour la première fois de définir des normes de qualité minimales pour un fonctionnement optimal et durable des plateformes de mise en relation pour les transmissions de PME en Europe (pour accéder à l’étude complète, veuillez cliquer ici).

Engagement envers les normes de qualité :

Afin de fournir des services optimisés et de faire naître la confiance au sein de leurs utilisateurs (cédants/acquéreurs de PME), il semble essentiel que les plateformes de mise en relation s’engagent à respecter les normes de qualité minimales. Au cours du projet EU4BT, des normes de qualité ont émergé à la suite d’une étude universitaire, des résultats de l’enquête réalisée et de réunions menées avec les propriétaires et les responsables des plateformes :

  • Des profils actualisés et contrôlés
  • Des services transparents (conditions générales, méthodes de mise en relation utilisées, moteurs de recherche performants, évaluations du taux de satisfaction des clients, etc.)
  • Confidentialité des cédants et des acquéreurs, contrôles réguliers de la sécurité, politiques claires en matière de protection de la vie privée et de cookies, etc.
  • Promesse de permettre l’accès à des services d’appui complémentaires
  • Auto-régulation: les plateformes de mise en relation savent qu’elles peuvent améliorer leurs services, et elles sont prêtes à le faire au moyen d’un accord sur des valeurs partagées au sein d’un Code de conduite défini.

« Les résultats du projet EU4BT sont prometteurs, avec ce signe manifeste que les plateformes de mise en relation sont disposées à améliorer leur qualité afin de mieux satisfaire aux besoins de leurs utilisateurs. Ceci est crucial pour l’économie européenne car ils sont les propriétaires des PME d’aujourd’hui et de demain au sein de l’Europe. Contre toute attente, les plateformes de mise en relation contribuent à l’affichage des PME dans des transactions internationales. C’est pourquoi il est important de s’assurer qu’ils aient accès à des services de haute qualité. », conclut le Professeur Lex Van Teeffelen, HU Business School Utrecht.

« Le nombre de transmissions à des tiers est en augmentation en Europe, et il devient de plus en plus important de faciliter la mise en relation des acquéreurs potentiels et des cédants d’entreprises, et de contribuer ainsi à la réussite de la transmission des entreprises au sein de l’Europe. L’EU4BT a permis d’améliorer la performance des plateformes participantes, et de réaliser de plus nombreuses transmissions de PME européennes dans de bonnes conditions », ajoute Jean-Pierre Di Bartolomeo, le président de Transeo. « L’objectif indirect mais essentiel de ce projet est de commencer à définir les actions nécessaires à la création de connexions entre les plateformes des différents pays européens et, de cette manière, d’augmenter la portée des recherches de profils et d’offrir aux cédants et aux acquéreurs la possibilité de transmettre ou d’acheter facilement une PME dans d’autres pays européens. »

Principaux enseignements :

La méthodologie unique développée pour le projet EU4BT allie une étude universitaire et une étude de marché, axées à la fois sur les plateformes de mise en relation publiques et privées. Les principaux enseignements de cette étude sur les plateformes de mise en relation sont exposés ci-dessous :

  • Les plateformes de mise en relation augmentent la visibilité des cédants et des acquéreurs, y compris leur visibilité internationale.
  • Jusqu’à présent, les plateformes de mise en relation sont incapables de surmonter la plupart des asymétries informationnelles entre les cédants et les acquéreurs au sein des transmissions d’entreprises. Elles doivent veiller à appliquer les normes pour pouvoir garantir, notamment, des profils actualisés et validés.
  • En ce qui concerne les services complémentaires fournis par les plateformes aux cédants et aux acquéreurs d’entreprises, la plupart des plateformes limitent leurs services à des mises en relation « passives » avec un certain nombre de services de base, en s’abstenant d’apporter un service plus sophistiqué. Bien que les propriétaires et les responsables des plateformes reconnaissent l’importance d’un plus grand nombre de services d’appui, en particuliers pour les micro-entreprises, ces derniers craignent la perte des conseillers comme principaux clients.
  • La plupart des modèles commerciaux ne génèrent que des sources de revenus limitées pour les plateformes de mise en relation, aussi bien pour les plateformes privées que les plateformes publiques. La majorité des plateformes manquent de ressources pour innover et pour développer de nouveaux services numériques.
  • Les plateformes privées et publiques présentent plus de similitudes que de différences, et les propriétaires et les responsables de plateformes estiment qu’il y a de la place pour les deux sur le marché.

Accomplissements et prochaines étapes :

Lors de l’événement final de l’EU4BT à Cologne le 24 mai 2016, l’EU4BT a présenté les principaux résultats de l’étude à la Commission européenne et aux plateformes de mise en relation spécialisées du projet. Cela a mené à la signature du ‘Code de conduite’ par 19 plateformes de mise en relation de 9 pays, qui s’engagent à respecter les normes de qualité minimales présentées ci-dessus. L’équipe d’EU4BT et les plateformes de mise en relation signataires se réuniront dans les 6 mois afin d’organiser la mise en œuvre du projet, et de définir les prochaines étapes pour une auto-régulation efficace des plateformes de mise en relation pour les transmissions d’entreprises en Europe.

Transeo et les partenaires d’EU4BT ont souligné la nécessité que la Commission européenne aide les plateformes de mise en relation à accélérer les progrès et à appliquer les normes. Il serait également intéressant d’organiser une telle étude UE sur les plateformes de mise en relation de manière régulière, associée à des conférences UE sur ce thème, où les plateformes de mise en relation de l’ensemble de l’Europe pourraient échanger de bonnes pratiques. Par ailleurs, consulter les utilisateurs de ces plateformes au moyen d’une enquête de satisfaction s’avérerait très utile pour améliorer davantage les services offerts par les plateformes, et pour veiller à ce que ces dernières répondent aux besoins de leurs utilisateurs.

À propos de Transeo (www.transeo-association.eu) :

Transeo est l’Association européenne pour la Transmission des PME. Transeo rassemble des experts en transmission (cession/acquisition) de PME actifs dans le secteur privé, le secteur public et le monde universitaire. L’objectif de Transeo est d’améliorer les transmissions de PME par l’échange de bonnes pratiques et de stimuler la collaboration entre les experts de différents secteurs, régions et pays. Transeo travaille aussi de manière rapprochée avec la Commission européenne et sensibilise davantage à la problématique de la transmission d’entreprise, aussi bien à l’échelle régionale, nationale et européenne. Transeo travaille à l’identification de solutions et à la mise en œuvre de projets afin d’améliorer les transmissions d’entreprises à l’échelle européenne.

À propos de l’EU4BT (www.EU4BT.eu) :

Le projet EU4BT a été mené pendant 18 mois par un consortium international dirigé par l’association Transeo. Ses membres sont les suivants : SOWACCESS (Belgique), une filiale du Groupe SOWALFIN, la Société wallonne d’Acquisitions et de Cessions d’Entreprises ; HU Business School Utrecht (Pays-Bas), considérée comme l’un des leaders en matière de recherche sur la transmission d’entreprises en Europe ; et Centre de Reempresa de Catalunya (Espagne), un marché de transmission d’entreprises situé en Catalogne, en Espagne, et co-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Contacts pour la presse :

Vincent Morrens
Vademecom
Tél. : +32 475/93 25 16
vm@vademecom.be

Marie Depelssemaker
Transeo
Tél. : +32 499 94 27 04
marie.depelssemaker@transeo-association.eu

—–

Ce communiqué de presse a été réalisé avec le soutien financier de l’Union européenne dans le cadre du Programme pour l’innovation et l’esprit d’entreprise (PIE). Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité du consortium EU4BT et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne ou des structures de gestion du Programme.

Share This:

This entry was posted in Press Releases. Bookmark the permalink.